Une journée au marché d’Attatba

Une journée au marché d'Attatba - One day in Attatba wholesale market

Une journée au marché d’Attatba

En mars 2019, j’ai passé une journée au marché d’Attatba pour un reportage photo. Accompagné de l’équipe de Newsteam, Yves et Karl. Je devais y faire une série de photos sur les installations de panneaux solaires et autres équipements d’énergie photovoltaïque (onduleurs, éclairage et autres) installé par SunGy.

Attatba ou Httatba, se trouve à l’ouest d’Alger, entre les wilayas (Départements) de Tipaza et Blida. Il s’y trouve le marché de gros de fruits et légumes. Son emplacement stratégique, au cœur de la plaine de la Mitidja fait de ce marché une plaque tournante nationale de la vente en gros de fruits et légumes, où les commerçants viennent s’approvisionner.

Avec l’équipe de Newsteam, on y a été reçu avec un peu de suspicion, la tension était palpable. Le mouvement du Hirak battait son plein, une grève générale avait été décrété par l’opposition à la veille de la démission du président de la République Bouteflika. Un photographe qui se promène dans un marché avec son appareil photo en Algérie, en pleine crise politique n’était pas de bon augure, apparemment.

Un contexte compliqué

Nous attentions sagement que notre contact sur place vient montrer patte blanche aux autorités. Pour que nous puissions commencer à travailler. Après une bonne heure interminable au café du marché, à subir les regards curieux et méfiants des commerçants et personnes y travaillant. Notre contact est enfin arrivé. Après un bref passage au bureau de la direction de l’EMAGFEL, nous avons obtenu l’autorisation de faire le reportage photo.

Autorisé à dégainer mon appareil photo, j’ai commencé à prendre des photos du marché d’Attatba. J’ai été surpris par le changement de ton des commerçants et transporteurs. Me voilà maintenant sollicité à prendre des photos d’eux. Rassurés du fait que je ne sois pas journaliste venant dénoncée un quelconque non respect de la grève. Les usagers du marché d’Attatba sont devenue demandeurs de photos. Ils étaient là, à négocier l’achat et la vente des fruits des légumes. Ça grouillé de partout, un camion qui rentre décharger sa marchandise. Un autre qui ressort plein allant livrer des détaillants dans un autre département du pays. Rien qu’à voir les camions immatriculés dans pratiquement les 48 wilayas (départements), on se rendait compte de l’influence du marché d’Attatba sur plan national.

Oranges, fraises, artichauts, fèves et autres fruits et légumes se négociaient, s’échangeaient. C’était le quotidien d’un marché de gros de fruits et légumes. Les agriculteurs et autres commerçants nous invitaient à venir goûter leurs marchandises, avec sourire et ne manquaient pas de m’appeler pour les prendre en photo, fière de montrer leurs fruits bien calibré et juteux…

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

%d bloggers like this:
web visits analytics